Prévention/Piqûre

EN CAS DE PIQÛRE :
Dans le cas général, cela ne va provoquer qu’une réaction locale rouge autour de la piqûre avec gonflement qui peut persister 24 à 48 heures.
S’il s’agit d’une abeille on enlèvera le dard. On neutralisera le venin avec un tampon d’eau de javel ou en approchant une braise de cigarette de la piqûre pendant une à deux minutes (mais sans brûler la peau).
Ensuite désinfection habituelle comme toute plaie et vérification de la protection antitétanique.
(Aux doigts, enlevez les bagues avant l’apparition de gonflement (oedème).
Dans certains cas, la piqûre va entraîner une réaction générale plus grave :
Accident généralisé chez le sujet allergique :
10 à 30 minutes après la piqûre peut apparaître de façon séparée ou associée une urticaire généralisée, un malaise, un oedème du visage, une gêne respiratoire voire un choc anaphylactique avec chute de tension et syncope parfois mortelle.
Dans ce cas mettre le malade allongé sur le dos, jambes surélevées et appeler les secours 15 ou 18 ou 112.
Toute personne allergique aux venins doit posséder une seringue d’Anahelp pour se l’auto-injecter si besoin.
Choc neurotoxique par piqûres multiples : 1 piqûre de frelon = 30 piqûres de guêpes = 125 piqûres d’abeilles.
Enfin, on n’est pas allergique à la première piqûre car l’organisme n’est pas encore sensibilisé.
L’allergie aux piqûres d’insectes est souvent acquise!!!!

La prévention :
Evitez de se faire piquer !!!
A noter que les abeilles et les frelons ne piquent pas facilement, il faut les « chercher ». Donc apprendre aux enfants le danger de jouer avec et aussi celui de se promener en plein été avec des sucreries (qui n’attire pas le frelon qui lui se nourrit d’insectes)…